L'HOMME QUI PENCHE d'après un texte de Thierry METZ

"L'homme qui penche se penche pour écrire,

pour retenir, peut-être, ce qui était plus penché que lui.

Il y a les bruits que fait quelqu'un dans mon oreille.

Et quelque chose qu'on a laissé tomber."